Résilience


Résistance

Adaptation

L'adaptation correspond au processus de changement qui permet à un système de conserver son identité, afin qu'il soit mieux à même de faire face aux tendances et aux chocs, ou de réduire sa vulnérabilité aux perturbations (par exemple : installer des réservoirs de récupération de pluie pour compenser la réduction de la pluviométrie)

Transformation

La transformation est un changement opéré dans le système actuel vers un nouveau système significativement différent. Les transformations efficaces sont en général intentionnelles, dirigées par des acteurs endogènes au système (qui en font partie), implique un changement de priorités par rapport au status quo et amène à des changements à travers les différents niveaux de la société.

Résilience de quoi ? Vis-à-vis de quoi ?

  • La résilience part de la conviction que l'homme et la nature sont étroitement liés.
  • Le développement humain rapide pousse notre planète dangereusement près de ses limites.
  • Les solutions globales, économiques et technologiques doivent être davantage axées sur l'écologie.

Point de bascule : c'est un changement, une perturbation, un choc soudain, important et difficile à reverse.

Lien de causalité (A implique B ou B est causé par A) et boucles de rétro-action (positive qui amplifie ou négative qui réduit : A implique B qui amplifie A qui amplifie encore davantage B)

Les régimes de fonctionnement sont stabilisés par les boucles de rétro-action

La résilience dans différents domaines

  • Ingénierie : "La quantité de perturbation qu'un matériau peut supporter avant de se rompre" (Tredgold, 1818).
  • Psychologie : "La capacité à rebondir après des expériences émotionnelles négatives". (Tugade et al., 2004)
  • Développement/réduction de la pauvreté : "Capacité d'une personne, d'un ménage ou d'une autre unité agrégée à éviter la pauvreté face à divers facteurs de stress et à la suite d'une myriade de chocs " (Barrett et Constas, 2014).
  • Écologie : "La persistance des systèmes et (...) leur capacité à absorber les changements et les perturbations " (Holding, 1973).
  • Systèmes sociaux-écologiques : "La capacité d'adaptation ou de transformation dans la force du changement " (Folks et al., 2016).
  • Resilience Thinking : "Un ensemble peu structuré de concepts et d'outils permettant de comprendre et de gérer le changement dans des systèmes sociaux-écologiques complexes " (Carpenter).